Rencontre entre le Président Jovenel Moïse et les représentants de la Banque Interaméricaine de Développement, de la Banque mondiale, du Fonds monétaire international et du Canada en vue de dynamiser les programmes sociaux.

Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Jovenel Moïse, a rencontré, ce lundi 19 mars 2018, les partenaires internationaux d’Haïti, notamment les représentants de la Banque Interaméricaine de Développement, de la Banque mondiale, du Fonds monétaire international et du Canada, en vue de discuter de la nécessité de dynamiser les programmes sociaux en Haïti pour améliorer le sort des plus vulnérables.

Cette rencontre a été l’occasion pour le Président Jovenel Moïse de revenir sur les grands axes programmatiques de son quinquennat qui, à terme, devra permettre au pays de se repositionner sur la carte des investissements, en relançant définitivement l’économie pour faire d’Haïti un pays émergent d’ici 2030.

Le Chef de l’État a également exposé les différents programmes sociaux et leurs apports considérables aux familles défavorisées. Il a également informé des modifications subies par ces programmes en vue de mieux les adapter aux besoins de la population.

Aussi a-t-il souligné que le financement des programmes sociaux a été l’objet d’un accord avec le Fonds monétaire international en février 2018. Lesquels programmes mis en œuvre par le FAES, devront bénéficier d’un transfert de ressources non décaissées de la BID, équivalant à 7 millions de dollars, issus des projets d’investissement en exécution.

La BID prévoit, par ailleurs, pour supporter les efforts de l’Administration Moïse-Lafontant, de formuler un projet d’investissement dans le domaine de la protection sociale et de la création d’emplois, une manière de permettre au Gouvernement de la République de disposer de ressources suffisantes pour continuer ses actions destinées à offrir de meilleures conditions de vie aux plus vulnérables et à lutter efficacement contre les discriminations et l’exclusion sociale.

Le Chef de l’État qui fait de la lutte contre la pauvreté un axe majeur de sa politique, entend ainsi multiplier ses efforts visant à construire un meilleur avenir pour tous les Haïtiens, tout en créant les conditions favorables pour offrir aux générations actuelles plus d’opportunités dans le but de vivre dans la dignité et dans l’harmonie.