Rencontre multilatérale entre le Président de la République et la Directrice générale du Fonds Monétaire international (FMl).

Le Président de la République, Son Excellence Jovenel MOÏSE, a rencontré, ce mercredi 26 septembre 2018 à New York,  la Directrice générale du Fonds Monétaire international (FMl), Madame Christine LAGARDE, en marge de la 73ème Session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies pour passer en revue l’état d’avancement du Staff Monitored Programme (SMP) adopté en février dernier par Haïti et le FMI.

Le Président, se référant aux incidents graves du 6 au 8 juillet dernier, suite à l’ajustement des prix de carburants, a insisté sur l’urgente nécessité de mettre en œuvre un programme social d’urgence pour répondre aux besoins de la population, surtout les citoyens les plus vulnérables.

Le Chef de l’État a réitéré sa vision qu’en même temps, il est indispensable d’exécuter le plan de développement du gouvernement, à moyen et à long terme, pour asseoir la politique de développement durable d’Haïti. Il a noté l’impératif que le FMI et les partenaires techniques et financiers d’Haïti ajustent leur programme de soutien au développement pour les rendre plus souples, plus efficaces et mieux alignés sur les sept (7) Axes prioritaires de son Administration.

Il a aussi réitéré son attachement à la réforme de l’État, à la prévention et la lutte contre la corruption ainsi qu’à la transformation en cours d’Haïti en destination d’investissements pour créer des emplois et réduire nettement les inégalités sociales.

Pour sa part, Madame Lagarde du FMI a exprimé son plein soutien à la politique de développement du gouvernement tout en notant la pleine compréhension de l’institution des revendications justes du peuple haïtien.

« Vous avez mon plein soutien et celui du FMI. Nous apprécions votre courage. Bravo pour la ratification du Premier Ministre et son gouvernement.

Le FMI vous encourage à poursuivre la mise en œuvre de vos priorités, tout en privilégiant le filet de sécurité. Nous vous félicitons pour la lutte que vous menez contre la surfacturation et une meilleure rentabilité des ressources de l’Etat. Nous avons tiré les leçons des incidents du début de juillet. C’est pourquoi nous pensons qu’il faudra agir graduellement en appliquant les réformes fiscales. Il est important de poursuivre la réforme de l’État. »  Elle a noté également que le FMI accompagnera Haïti dans la mise en œuvre du filet de sécurité sociale.