Lancement officiel, dans la ville des Cayes, des travaux de la Caravane du Changement par le Président de la République.

 

Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Jovenel Moïse, accompagné, entre autres, du Maire Jean Gabriel Fortuné, du Sénateur Pierre François Sildor et du Député Clauvy Robas, a procédé, ce vendredi 28 Juillet 2017, au lancement des travaux d’infrastructure dans la ville des Cayes dans le cadre du passage de la Caravane du Changement dans le grand Sud du pays.

Dans une cérémonie organisée à Cas Ciel en présence de plusieurs milliers de Cayens et de cayennes qui ont fait le déplacement, le Président de la République a appelé tout un chacun à supporter les efforts de son administration qui, à travers la Caravane du Changement, veut imprimer une nouvelle empreinte à l’Etat haïtien, celle de servir véritablement la population haïtienne. Il a tenu à rappeler à ses concitoyens et concitoyennes des Cayes que les différentes actions et initiatives envisagées par son gouvernement s’inscrivent en droite ligne des promesses faites au peuple haïtien à l’occasion de sa campagne électorale.

Le chef de l’Etat a donné l’assurance que toutes les dispositions seront prises pour que la reconstruction de la ville des Cayes devienne une réalité. « Toutes mes promesses seront tenues. », a-t-il insisté.

Ces ouvrages qui concernent notamment l’asphaltage de toutes les rues de la ville, le curage des canaux d’irrigation, le nettoyage des berges de la totalité des rivières du Sud, la construction d’habitats décents pour la population, permettront à la troisième ville du pays de se relever progressivement des lourds dégâts provoqués par le passage de l’ouragan Matthew en Octobre 2016.

Notons que les différents déplacements du Chef de l’Etat dans les zones ciblées par la Caravane du Changement participent de sa ferme volonté de donner du sien dans cette démarche visant à améliorer les infrastructures existantes et à en créer d’autres afin de permettre aux différentes populations de changer substantiellement leurs conditions de vie.