DISCOURS DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE S.E.M JOVENEL MOÏSE A L’OCCASION DE LA REMISE OFFICIELLE DU PROGRAMME DE MODERNISATION DE L’ETAT 2023(PME-2023). 

 

Nous voilà aujourd’hui, ponctuels, au rendez-vous que j’ai donné à la fin de l’été 2018 pour la présentation officielle de ce que sera sous mon administration le Programme de Modernisation de l’Etat 2023 (PME- 2023), avec pour objectif fondamental : Une administration publique au service des usagers, au service des citoyen».

J’ai maintes fois insisté sur l’importance d’une gouvernance publique assise sur des institutions fortes fonctionnant dans le cadre des principes, des règles et des procédures. J’ai aussi, plus d’une fois, déclaré qu’il n’y a pas de « bonne gouvernance » sans une bonne administration. C’est pourquoi, joignant les actes à la parole lors de mon discours d’ouverture au forum international sur la réforme de l’Etat le 22 mars de l’année en cours, j’avais instruit le gouvernement de prendre toutes les dispositions en vue de poursuivre de manière déterminée les programmes de réforme en cours et demandé également au Premier ministre, par le truchement du Coordonnateur général de l’OMRH, de préparer ce document, qui désormais détermine, précise et indique les dispositions nécessaires, les mesures, les actions à prendre pour aboutir à une fonction publique rénovée, une administration publique modernisée, déconcentrée et décentralisée et une gouvernance économique au service du développement du pays.

Tout cela en des engagements simples envers les citoyens. J’insiste là-dessus : l’ensemble de ces engagements seront tenus durant mon quinquennat.

Je ferai un bilan régulier de ce chantier de longue haleine qui sera poursuivi tout au long de mon quinquennat, en veillant à ce que des progrès significatifs soient accomplis sur chacun de ces sujets.

Nous avons rendez-vous avec l’histoire par l’engagement que nous avons pris de faire de notre Haïti un pays émergent à l’horizon 2030.

Mesdames, Messieurs,

Je me répète, la réforme de l’Etat n’est pas une option. C’est un impératif, une condition du renouveau de notre pays. Pour redonner confiance aux citoyens dans leur avenir, pour redresser l’économie, pour améliorer le cadre de la vie collective et pour redonner sa place à notre pays dans le concert des Nations, une réforme ordonnée et assumée de l’Etat, par l’ensemble des corps organisés de la société, est indispensable.

Il est important de mentionner que la réforme de l’Etat n’est pas une tâche individuelle. Sa réussite repose sur l’implication de tous, de toutes les institutions de la République ainsi que de l’ensemble des citoyens.

Mesdames, Messieurs,

Je cultive une certaine idée de mon pays. Je nourris de grands rêves pour son avenir. Pour les rendre réalisables, la qualité du service public doit être profondément améliorée passant par un meilleur service public au meilleur coût pour les citoyens et des règles de gestion motivantes et équitables pour les fonctionnaires.

L’implication et l’institutionnalisation du rôle de la société civile dans la conception, l’élaboration et la mise en œuvre de ce document de référence, représente à la fois, une innovation et la garantie que la modernisation des services publics sera désormais une œuvre partagée par les politiques, les fonctionnaires et l’ensemble du corps social par l’intermédiaire de ses représentants organisés.

La composition des membres du Comité témoigne de ce souci d’inclure toutes les composantes de la société au processus ; mais encore l’effort de les réunir concrètement et d’assurer leur participation bien réelle dans les travaux devant aboutir au Programme de Modernisation de l’Etat 2023 apporte ce gage de mon administration à mettre tout le monde ensemble autour de ce projet de modernisation de l’Etat.

J’en profite pour remercier de manière spéciale et féliciter tous les membres du Comité d’élaboration qui, à un titre ou à un autre, Membres du Gouvernement et de mon Cabinet, hauts cadres de l’Etat, représentants de la société civile dans ses nombreuses composantes, ont bien voulu accepter de se joindre à mon administration dans ce projet si important et incontournable pour le pays. Il vous revient maintenant chacun en sa qualité d’assurer la mise en œuvre et de veiller à son application.

Aux partenaires techniques et financiers qui ont accompagné et supporté le Comité d’élaboration dans ses travaux, j’adresse mes plus vifs remerciements.

Mesdames et Messieurs,

L’administration au service des usagers, tel est le leitmotiv et l’engagement. On ne peut plus continuer à agir autrement et de se donner dans des effets d’annonce. Garant du bon fonctionnement de l’Etat, je veillerai personnellement à ce que ce programme soit mis en œuvre sans tarder, comme je l’ai déclaré déjà à l’ouverture du forum international de la réforme de l’Etat. A cet effet, je demande solennellement au Premier ministre et à l’ensemble du Gouvernement d’arrêter les dispositions nécessaires à la mise en œuvre intégrale des mesures recommandées pour l’amélioration du service public que j’ai promis à mes concitoyens.

L’OMRH, en charge du pilotage de la réforme, sous l’autorité du Premier ministre, doit être appuyé et doté des moyens nécessaires pour continuer à assumer cette mission si prenante et qui tient d’un défi majeur qu’il nous faut relever avec détermination et ténacité

Maintenant, à partir d’aujourd’hui, j’attends dans les six (6) prochains mois le bilan de l’application de l’Axe 1 du PME 2023 traitant de l’amélioration de la qualité de service dans tous les ministères, sans oublier le projet pilote des institutions qui ont signé récemment la charte d’engagement de la qualité de service public.

Mesdames et Messieurs,

Je veux terminer en vous rappelant que la réforme de l’Etat implique pour nous un changement de paradigme, c’est-à-dire, de culture, de méthodes, du modèle d’organisation de travail, de notre manière d’utiliser les ressources publiques, etc. Elle nous impose de privilégier une certaine éthique du service public, le sens du bien commun et de l’intérêt général.

Je vous remercie.